• Beast Dance

    music, lyrics : Kurage-P

    illust : Cherico

    vocal : Otomachi Una

    date : 14 mars 2017

     

    lyrics (romaji) : 

    (wan, tsū wan! wan!)
     
    kansha shiteru yo, honto da yo?
    nōnō to ikiterareru no wa
    mikudashite, nadete kureru
    minasama no okage desu
     
    hitoribotchi de wa ikirarenai
    te iu ka, somosomo nigerarenai
    shakaisei no ori no naka
     
    bita ichimon mo haraenai!
    kitai kotaerannai!
    nē dō sureba ii no kana?
    “hā~, dōse baka na yatsu no hō ga atsukai yasuin desho?”
    jarete iyō!
     
    biisuto dansu de sonzai shōmei
    aidentiti wa daibōsō
    sā, ima da.
    hoemakure
    “gao gao gao gao gao gao gao”
     
    kāsuto ranku de chi o hae mae ni
    ningensei nado sutesatte
    aisaretai?
    naraba, hora
    “gao gao gao gao gao gao”
    ori no naka de, sa.
     
    kodoku ga yusarenai de ite
    dōshite konnani samishii no?
    shakaisei no ori no naka
     
    ogyōgi yoku shita tokoro de
    daremo homete kunai
    nē dō sureba ii no kana?
    “yappari, koe no dekkai hito ga ichiban toku surun desu nē”
    kisei o agero!
     
    biisuto songu de shakai kōken
    sorya mō minasama daikanki
    yoshi, ima da
    hoemakure
    “gao gao gao gao gao gao gao”
     
    niizu to monku o fumaeta ue de
    ningensei nado sutesatte
    mō ii ya
    aho ni narō!
    “gao gao gao gao gao gao”
    tsunagareta, mama.
     
    “hā, mō nanka dō demo ii ya!”
    “nē, nē, watashi mo aho da yo?”
    “soryā watashi ni datte chotto kurai puraido toka aru kedo inochi ni wa kaerarenai mon ne”
    “yasashi~ku shite kurete mo iin da yo?”
    “inochi ni wa kaerarenai mon ne”
    “mikudaseru hito shika aisenain desho? watashi mo sō da yo!”
    hara o misero!
     
    biisuto dansu de zettai fukujū
    aidentiti wa daidassō
    sā, isshō
    hoemakure
    “gao gao gao gao gao gao gao”
     
    kāsuto ranku de chi o hau mae ni
    ningensei nado sutesatte
    aisaretai?
    naraba, hora
    “gao gao gao gao gao gao”
    baka ni nare, demo…
    konna ni, shōki!

     

    Umber's cover (English version) ◄

     

    Traduction : (source : vocarchives.wordpress.com)

    (Un, deux un ! Un !)
     
    Je suis vraiment reconnaissante. Je dis la vérité, tu sais ?
    Je peux vivre sans aucun soucis,
    et c’est grâce à toutes les gentilles personnes
    qui me regardent de haut et me caresse.
     
    Je ne peux pas survivre toute seule.
    Ou plutôt, pour commencer, je ne peux pas m’enfuir de toute façon.
    Je suis gardée dans cette cage de sociabilité.
     
    Je suis fauchée !
    Je ne réponds aux attentes de personne !
    Dis-moi, qu’est-ce que je suis supposée faire ?
    “Pfff, c’est plus facile d’avoir à faire aux fous, n’est-ce pas ?”
    Eh bien, je vais m’amuser !
     
    Je prouverai mon existence avec ma danse bestiale.
    Mon identité se déchaîne.
    Allez, maintenant !
    Je veux t’entendre rugir !
    Roar roar roar roar roar roar roar
     
    Mets ton humanité de côté,
    avant que tu ne doives te mettre à genoux, te tenant au plus bas de la société.
    Tu veux être aimé ?
    Dans ce cas, allez.
    Roar roar roar roar roar roar
    À l’intérieur de la cage, d’accord ?
     
    (Arrgh!)

    On ne m’accorde pas la solitude,
    alors pourquoi je me sens si seule ?
    Dans cette cage de sociabilité.
     
    Même quand je me comporte bien,
    personne ne me félicitera.
    Allez, dis-moi, qu’est-ce que je suis supposée faire ?
    (Je suppose que ceux qui ont une plus grande bouche sont ceux qui ont le plus d’avantages dans la vie.)
    Fais-moi entendre les bruits bizarres que tu fais !
     
    Je contribue à la société avec ma chanson bestiale.
    Cela enchante tout le monde.
    Allez, maintenant !
    Je veux t’entendre rugir !
    Roar roar roar roar roar roar roar
     
    Mets ton humanité de côté,
    après avoir dûment considéré tous les besoins et les complaintes.
    J’en ai assez.
    Je vais devenir folle !
    Roar roar roar roar roar roar
    On me tient toujours en laisse.
     
    (Pfff, c’est comme si plus rien ne comptait désormais !)
    (Hé, écoute, je suis une abrutie, aussi, tu sais ?)
    (Eh bien, je suis un peu orgueilleuse, aussi, mais ça ne fait de mal à personne après tout.)
    (Tu peux être un peu gentil avec moi, tu sais ?)
     
    “Tu peux seulement aimer ceux que tu regardes de haut ? Moi aussi !”
    Montre-moi ton ventre !
     
    Avec ma danse bestiale, tout le monde se rendra.
    Mon identité m’abandonne.
    Allez, pour le reste de ta vie,
    je veux t’entendre rugir !
    Roar roar roar roar roar roar roar

    Mets ton humanité de côté,
    avant que tu ne doives te mettre à genoux, te tenant au plus bas de la société.
    Tu veux être aimé ?
    Dans ce cas, allez.
    Roar roar roar roar roar roar
    Deviens fou. Mais…
    Tous mes sens sont encore intacts !


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :