• IA Aria on the planet

    IA Aria on the planetNom : イア

    Développeur : 1st Place Co.

    Série Initiale : Vocaloid3

    Date de sortie : janvier 2012

    Voix : Lia

    Langue : japonaise

    Mise à jour : V3 ► IA Rocks

       + plus dynamique : comble la voix sans-émotion

       + aiguë plus facilement atteignable et plus harmonieux

       (+ voix anglaise annoncée en juillet 2016)

     

     

    Musique présente sur le blog : 

    CARLA ◄

    Outer Science ◄

    Shinitai-chan ◄

     

    Cover : 

    --

     

    En groupe

    Blessed Messiah and the Tower of AI ◄

     

  • music, lyrics : Sele-P

    vocal : IA

    date : 1 avril 2012

     

    lyrics (romaji) : 

    Kurui zaki chiru setsuna no hate ni
    Kioku no kakera tora wareta mama
    Negai wa itsumo anata no tame ni
    Sasage tsuzukete iru

    Mata meguri au sono toki wa mou
    Otagai wo shiranai kanashimi ga
    Watashi wo zutto hanasanai de to
    Kokoro de sakende i ta

    Futari wo hiki saku fujouri na MORARU ga
    Otagai no omoi kowashiteku

    Tada issho ni to negai tsuzukete i te mo
    Kowa sareru to wakatte i ta no

    Ato sukoshi de nuke dase sou datta
    Demo anata ga doko ni mo inai nante
    Fuan na kimochi ga afure tsuzuketeru
    Tada anata to issho ni itakute

    Kurui zaki chiru setsuna no hate ni
    Kioku no kakera tora wareta mama
    Negai wa itsumo anata no tame ni
    Sasage tsuzukete iru

     

    Mata meguri au sono toki wa mou
    Otagai wo shiranai kanashimi ga
    Watashi wo zutto hanasanai de to
    Kokoro de sakende i ta

    Nibui itami ga karada wo tsutsumu
    Ishiki ga sukoshi usure hajimeru
    Obie tsuzuketa furue tsuzuketa I continued being frightened.
    Naki tsuzukete i ta no

    Koware tsuzukeru muku na karada ga
    Sakebitai no ni todokanai no ni
    Yugamu kokoro ga himei wo ageru
    Kuchibiru wo kami shimete

    Nagareru ryuuketsu makka ni someteru utsukushiku
    Itami mo wakarazu utsuro ni tooku wo mitsume tsuzuketeta no
    Tanoshi ge ni warai tsuzukete watashi wo kuru shimeru
    Doushite? Naze na no?
    Furuete nani mo gengo ni nara nakatta

     

    Kusari ni tora ware nige dasenai mama de
    Toki wa shizuka ni nagarete iku

    Yoru ni obieteta kage ni obiete i ta
    Akumu ni saina mare tsuzuketeru

    Itsuka wa shiawase ni nareru yo ne? to
    Kokoro no anata ni tazunete mite mo
    Kotae wa mitsu karanai mama dakeredo
    Tada anata wo shinji tsuzuketeta

    Zetsubou wo tada kuri kaesu hi ga
    Tada kuyashikute doushiyo mo naku
    Konna watashi wo anata wa kitto
    Dakishimete kurenai

    Umare kawatte odayaka na hibi
    Anata to zutto chiisana negai
    Sonna gensou shinjite i ta no
    Shizuka ni kishinde iku

     

    Yaiba wo watashi no karada ni tsuki sashi
    Kegareta omoi ga nagareru
    Mou sukoshi da ne anata no soba ni
    Ima kara iku kara ne

    Atari ga kuraku tooza katteku
    Ishiki ga usure fukaku ochiteku
    Tooi sekai no hate de anata to
    Towa ni daki atte itai...

    Nagareru ryuuketsu makka ni someteru utsukushiku
    Itami mo wakarazu utsuro ni tooku wo mitsume tsuzuketeta no
    Tanoshi ge ni warai tsuzukete watashi wo kuru shimeru
    Doushite? Naze na no?
    Furuete nani mo gengo ni nara nakatta

     

    ► other version by Sele-P : Yuzuki Yukari ◄

     

    traduction : (sourcekurotsuki92i)

    "...Je suis désolée"

    Les fragments de mes souvenirs sont restés enfermés
    À la fin de cet instant où les fleurs fleurissent hors-saison
    Je souhaite continuer à me sacrifier,toujours pour ton bien

    Le moment où nous nous sommes de nouveau rencontrés par hasard
    Est déjà une tristesse que nous ignorons tous les deux
    "Ne me laisse plus jamais !" criai-je au fond de moi

    Une morale absurde nous a déchirés,
    Brisant nos sentiments réciproques

    Même si je continuais juste de vouloir être avec toi,
    Je savais bien que nous serions brisés

    Dans un instant, il semblerait que nous pourrions nous enfuir,
    Mais, tu n’étais nulle part
    Un sentiment de malaise continue de m'envahir
    Je veux juste être avec toi

    Les fragments de mes souvenirs sont restés enfermés
    À la fin de cet instant où les fleurs fleurissent hors-saison
    Je souhaite continuer à me sacrifier, toujours pour ton bien

    Le moment où nous nous sommes de nouveau rencontrés par hasard
    Est déjà une tristesse que nous ignorons tous les deux
    "Ne me laisse plus jamais !" criai-je au fond de moi

    Une douleur sourde enveloppe mon corps
    Ma conscience commence peu à peu à s'évanouir
    Je continuais d'avoir peur, je continuais de trembler
    Je continuais de pleurer

    Ce corps innocent continue de se briser
    Je voulais crier mais je n'y parvenais pas
    Mon cœur tordu crie
    Je m'en mords les lèvres

    Une effusion de sang me teint magnifiquement en rouge
    Sans même comprendre cette douleur, je continuais de regarder loin dans le vide
    Je continue de rire joyeusement, je suis tourmentée
    Pourquoi ? Comment cela se fait-il ?
    Je tremble, plus rien ne se transformait en mots

    "...Je suis désolée"

    Enchaînée, je ne pouvais pas m'enfuir
    Le temps s'écoule paisiblement
    Je suis effrayée par la nuit, par les ombres
    Je continue d'être tourmentée par mes cauchemars

    "Serais-je un jour heureuse ?"
    Même si j'essayais de questionner ton cœur,
    Je ne parvenais pas à trouver de réponse,
    Cependant, je continuais de croire en toi

    "...Je suis désolée"

    Ces jours qui ne font que répéter mon désespoir
    Me sont si douloureux mais je ne pouvais rien y faire
    Tu n'enlaceras sûrement pas
    La personne que je suis maintenant

    Ces jours tranquilles renaissent
    Mon petit souhait : être avec toi pour l'éternité
    Je croyais en ce genre d'illusion
    J'y sombrais doucement

    Transperce mon corps avec cette lame
    Mes pensées souillées se déversent
    Encore un peu et je serais à tes côtés
    À partir de cet instant précis

    Les environs s'obscurcissaient, tu t'éloignais de moi
    Ma conscience s'évanouissait, je tombais de plus en plus loin
    Je veux te serrer dans mes bras pour l'éternité
    À la fin de ce monde lointain...

    Une effusion de sang me teint magnifiquement en rouge
    Sans même comprendre cette douleur, je continuais de regarder loin dans le vide
    Je continue de rire joyeusement, je suis tourmentée
    Pourquoi ? Comment cela se fait-il ?
    Je tremble, plus rien ne se transformait en mots

    "...Je suis désolée"


    votre commentaire
  • music, lyrics : Jin-P

    arrangement : Nhato

    illust, vidéo : Shidu

    date : 31 août 2013

    vocal : IA

     

    lyrics : (romaji)

    Chiisaku mijime ni ikita seimei ga

    Shinde wa DOA otataku deshou

    Chiisa na aruji ha mikaneru

    "Iya na hanashi da"

     

    Ookiku hirogaru nodo to doutai wa

    Shinda kokoro o tokasu you ni

    Yukkuri inochi o nomikomi

    Me o kurinuku

     

    Nee, kimi mo inocchattan deshou

    Boku ni niramareta toki ni sa

    Sonna hisouseishin ga

    Daikoubutsu da

     

    Youkoso waga tainai ne

    Ai to ego no shuuchakuten

    Kimi mo sugu ni umarekawareru

    Kaibutsu mitai de suteki na koto deshou ?

     

    "Aa, kamisama nande" tte

    "Mou iya da yo" to naitatte

    Ukeirero yo, kore ga sadame da

    Tsugi no tsugi no tsugi no nushi ni kenmeishiyou

     

    Shinwa mo inochi mo hito no unmei mo

    Ukkari koi ni ochiru no mo

    Hissori hebi wa waraidasu

    "Baka na koto da"

     

    Aa, nandai nandai mou tamarai ne

    Kusunda kokoro o neburu tamaranai

    Chiisana inochi ni toritsuki

    Me o umekomu

     

    Aa, kimi ni yadocchattan deshou

    Me o awaseru nouryoku ga sa

    Kimi ga kono higeki no 

    "Jou'ou" nanda

     

    Okashiro yo seimei yo

    Ai to ego no gasshousai

    Yureru hibi mo kuzurehajimeru

    "Hajime no higeki" e ashinamiawasete


    "Kaeshite" to nageitatte

    "Mou iya da yo" to naitatte

    Shiru koto ka yo, sore ga sadame da

    Hidoku morokuchachi na hibi ga shoumei darou

     

    Nante baka na seimei da

    Nando demo aragatte

    Onaji hibi e modorihajimeru

    Mubou ni busama ni

    Naite naite naite naite

     

    Aa, busama na seimei yo

    "Nande?" da no to iu mae ni

    Motomesugita tsumi ni kashizuke

    Utsuro na kiseki ga hajiketekuzurete

     

    "Mou nandaka ii ya" tte

    Nando mo tada naitatte

    Owarisura mo jiki ni usureru

     

    Tsugi no tsugi no tsugi ni kuru tsugi no

    Tsugi no tsugi no hi o

    Tsugi no tsugi no tsugi mo choushoushiyou

     

    8 nico chorus cover ◄

    english cover (Kuraiinu) ◄

     

    Traduction :
    Vivant une vie de faible misère,
    La Mort frappe à la porte, n'est-ce pas ?
    Le jeune maître ne pouvait le regarder avec indifférence :
    "C'est une histoire déplaisante"

    La gorge et le corps ont été ouverts et élargis
    Pour faire fondre ce coeur mort
    Avalant lentement cette vie,
    Je lui crevais les yeux

    Hé, tu pries aussi, non ?
    A chaque fois que tu me regardes
    Ce genre d'esprit bouleversé
    Est une chose que j'aime vraiment

    Bienvenue au coeur de mes entrailles,
    Le point final de l'amour et de l'égo
    Tu renaîtras bientôt aussi
    N'est-ce pas merveilleux de ressembler à un monstre ?

    "Ah, Dieu, pourquoi ?"
    "J'en ai marre de tout ça !" pleures-tu
    Accepte-le, c'est le destin
    La prochaine fois, prochaine fois, prochaine fois, travaillons dur pour le maître

    Les légendes, la vie, même le destin des gens
    Et tombé amoureux par inadvertance aussi,
    Rapidement, le serpent riait
    "Ce ne sont que des choses stupides"

    Ah, c'est difficile, quel défi, je ne peux pas le supporter
    Ce qui m'alléchait dans ce coeur faible est
    Qu'il était loin de cette petite vie
    Intégrée dans ces yeux

    Ah, il habite en toi, n'est-ce pas ?
    La capacité de combinaison de ces yeux
    Tu es la reine de cette tragédie

    Réjouis-toi de ta vie !
    Joins l'amour et l'égoïsme
    Ces jours indécis commençaient à se briser également
    Rassemble le rythme et dirige-toi vers "la première tragédie"

    "Rend-le moi !" te lamentes-tu
    "J'en ai marre de tout ça !" pleures-tu
    Tu le sais, non ? C'est le destin
    Cette histoire si petite et fragile est en fait la réalité n'est-ce pas ?

    Peu importe combien de fois tu le nies,
    Cette vie stupide que tu mènes,
    Commençait à retourner à ces vieux jours,
    Inlassablement et indéfiniment, pleure, pleure, pleure, pleure

    Ah, quelle vie disgracieuse
    Avant que tu ne me demandes "Pourquoi ?",
    Sache que ton péché était de toujours trop en demander
    Ces miracles creux se briseront et tomberont

    "C'en est assez !" me dis-tu
    Peu importe le nombre de fois, tu ne faisais que pleurer
    Même la fin va rapidement disparaître

    La prochaine fois, prochaine fois, prochaine fois qu'il viendra
    Le prochain, prochain jour
    Et le prochain, prochain, prochain jour après celui-là, ridiculisons-le !

     

    Outer Science


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique