• Hachi-P

    Hachi-P, art by Chamooi (on zerochan)Nom : Kenshi Yonezu (米津 玄師) / Hachi (ハチ)

       né le 10 mars 1991

    Nationalité : japonaise

    Status : actif (mai 2009 - aujourd'hui)

    Liens officiels : Twitter / Youtube / Niconico

     

    Go Go Ghost Ship [by Hachi-P]

     

    ► Matryoshka [Gumi & Hatsune Miku]

    ► Panda Hero [Gumi]

    Rinne [Hatsune Miku]

  • music, lyrics, arrangement : Hachi

    guitare : osamuraisan

    illust : Hatsuko

    vocal : Hatsune Miku

    date : 21 juillet 2010

    lyrics : (romaji)

    Kuro yagi ga tsubuyaita
    Hakusen yori osagari yo
    nibiiro densha toori satte
    tonari de neko ga toikaketa
    anata wa doko ni mukaundai kokora mo jika ni shinjimatte
     
    Aka no tekubi tazusaete 
    watashi hitori fuwari nenashigusa
    sabita mizu wo nomikomunde
    tsugi no eki
     
    Mata douka douka ai wo
    Kaeri no densha wa doko ni mo nai wa 
    Oshiete daarin daarin nee daarin
    koe ga kikoeta you na ki ga shita 
     
    Kareta hana wa tsubuyaita
    kanjou ga nai, kanjou ga nai, kokoro wa urei yuu wo haite
    semi no naite ochiru goro
    densen ga saita aka no shita
    tachiirikinshi kettobashite
     
    takeri kage ga dorodoro to
    koboredasu
     
    "Mienai" to naite naite
    Watashi no omoi wo sagashite iru wa
    Oshiete daarin daarin nee daarin
    narame denwa no inochi wa doko he 


    Udaru udaru kanjousen
    koko ni wa nai koko ni juuten wa nai 
    hirari hirari migi de naru
    fumikari no oto kanka rarin dou
    karasu wa iu karasu wa  iu
    "Anokoro ni wa kitto modorenaize"
    "Kimi wa mou otona ni natte shimatta"
     
    Mata douka douka ai wo
    owaranai rinne wo chigitte okure
    Sayonara Daarin daarin nee daarin
    ano hi watashi wa otona ni natta


    Taezu omou futari hitori
    Kure ochita kotoba wa torekaezu ni 
    sayonara daarin daarin nee daarin
    kurukuru mawaru kanjousen wo


    "Hitori aware ni ayumeya shoujo"

     

    Glutamine's cover ◄

    traduction : (sourcekurotsuki92i)

    Une chèvre noire me siffla
    「Veuillez ne pas franchir cette ligne blanche 
    Pendant que le train noir passe s'il vous plaît」

    Un chat à mes côtés me dit
    「Où pourrais-tu bien aller ? 
    Cet arrêt te mènera droit à la mort」

    Tout en tenant mon poignet rouge,
    Seule, je suis comme une mauvaise herbe sans racine
    Je buvais cette eau couleur rouille
    En attendant la prochaine station

    S'il te plaît, juste une fois, reviens et donne-moi ton amour
    Il n'y a aucun train qui peut me ramener à la maison
    S'il te plaît dis-moi chéri, chéri, chéri,
    Je pensais avoir entendu ta voix

    Une fleur fanée me siffla
    「Plus aucune émotion, plus aucune émotion,
    Mon coeur vomissait une soirée douloureuse」

    Lorsque les cigales pleuraient et commençaient à mourir
    Sous cette rougeur que ces fils électrique avaient déchirée
    Je donnais un coup de pied au panneau "Ne pas entrer",
    Une ombre violente commençait à s'égoutter et à se répandre

    「Je ne pouvais pas les voir」 criais-je encore et encore
    Je continuais de rechercher mes émotions
    S'il te plaît dis-moi chéri, chéri, chéri,
    Si le téléphone ne sonne pas, où est donc passée sa vie ?

    Dans cette boucle étouffante, étouffante,
    Il n'y a aucun, il n'y a pas de terminus
    Sonnant à gauche, à gauche puis à droite,
    Le croisement de chemin de fer faisait "clic clac"

    Un corbeau me parlait, un corbeau me parlait
    「Tu ne seras pas capable de retourner à ce moment」
    「Tu es déjà devenue une adulte」

    S'il te plaît, juste une fois, donne-moi ton amour
    S'il te plaît, détruit cette boucle sans fin
    Adieu chéri, chéri, chéri, en ce jour où je suis devenue une adulte

    Je pensais sans arrêt à deux personnes, une personne,
    Incapable de retrouver les mots qui s'étaient dissipés avec le soleil couchant
    Adieu chéri, chéri, chéri, sur cette boucle éternelle

    「Continue de marcher seule, misérablement, jeune fille」


    votre commentaire
  • music, lyrics, vocal : Hachi

    date : 20 février 2012

     

    lyrics (romaji) :

    Chotto byoujaku na SEVENTEEN
    Kareta INK to PEN de e wo egaite
    Tsuide haide mata MOTHER GOOSE
    Yoru wa nando mo naite mata ashita

    Mawaru zenmai no ANDROID
    Boku no koe to atama wa garandou
    Itsumo saitei na kibun sa
    Kimi ni aisaretai to negatte’tai

    Zutto byouketsu no SEVENTEEN
    Kumoranai mama kyou wo akikan ni
    Kuu no raikan to PAPER BAG
    Baka mitai ni kokyuu wo tsumeireta

    Ai mo kawarazu ni ANDROID
    Kimi o hontou no uso de damasu n da
    Boku wa yuurei da hontou sa
    Kimi no me ni wa mienai darou kedo

    Sonna konna de utatte wa
    Koushin suru yuureisen da
    Yoi mo warui mo iyoiyo nai
    Kansei na machi wo yuku

    Denkou-ban no kotoba ni nare
    Sore yuke kasuka na kotoba sagase
    Ensenjou no tobira kowase
    Mienai boku wo shinjite kure

    Shounen-hei wa koe wo tsumuge
    Sokonoke ryuushi no deguchi kakuse
    Tooi mukashi no omajinai ga
    Anmari kyuu ni warau no de

    (Anmari kyuu ni warau no de )

    Chotto byoujaku na SEVENTEEN
    Kyou mo eiga mitai na yume-utsutsu
    Ai mo taedae no keshiki da
    Soko de donna yume mite mo shou ga nai

    Mawaru zenmai no ANDROID
    Obutsu YANKEE kouei MELANCHOLY
    Shitte hoshii n da zenbu
    Sou kimi no te wo hikitsurete modosu no sa

    Sonna konna de utatte wa
    Me wo muku yuureisen da
    Mae mo ushiro mo iyoiyo nai
    Nara zenbu wasurete

    Waa waa waa waa

    Taiyoukei no oku e susume
    Tobikome ichi, ni no san de matagare
    Ensenjou no tobira kowase
    Manma no kotoba shinjite kure

    Hentoutai no oku wo tsukae
    Hore miro sonna ni seguriagete
    Tooi mukashi no omajinai ga
    Tachimachi no uchi ni habikoreba

    (Tachimachi no uchi ni habikoreba)

    Sanzen-nen no urami hanate
    Tobe tobe minna de kakuseiki mote
    Ensenjou no tobira kowase
    Hontou no koto sa shinjite kure

    Yuureisen wa ikari chirase
    Mitero yo kondo wa shura ni ochite
    Tooi mukashi no omajinai ga
    Anmari na uso to shiru no sa

    (Anmari na uso to shiru no sa)

     

    Dex' cover (Nightcore version) ◄

    Aless Rosaic's cover (Ghost's lyrics) ◄

     

    lyrics : (english by GHOST)

    One two three

    A somewhat sickly sort at seventeen
    Who's using ink and a pen for a masterpiece
    Stitch and sew it like a mother goose
    No matter how much I cry, I'll see you again

    Just an android wielding spinning springs
    Who's got a head and a voice that're hollow both
    Looks like I'm just in the worst of moods
    All for a wish you could grant by loving me again

    Call out sick again at seventeen
    I put today's cloudy day in a metal can
    Detonators in a paper bag
    And like a fool, in and out, I sealed my breath away

    And as always, to the android
    You're using lies just to hide in a sort of truth
    You can bet your ass that I'm a ghost
    So I suppose that it's true, I can't be seen by you

    Sing a tune about this and that
    On and on our ghost ship marches
    Good nor bad, soon to be no more
    On our journey to a quiet town

    B-b-b-be the text on the television ticker
    Go forth and find words with faint connotation
    Tear down all the doors along the railway
    Seeing to believe in me is what I need

    Boy soldier, your voice'll weave a story
    Cover up the exits no matter how tiny
    Good luck charms from tales of long ago
    Suddenly I've found I laughed it all away
    (Suddenly I've found I laughed it all away)

    A somewhat sickly sort at seventeen
    Who's living life like the cast in a movie trance
    Barren lands without a trace of love
    Well, there's nothing to do about the dreams you have

    Just an android wielding spinning springs
    Declared annoying, delinquent, and full of trash
    I want you to know everything
    Take my hand, we are going back the way we came

    Sing a tune about this and that
    Sailing with our eyes wide open
    Good nor bad, soon to be no more
    Then we'll just forget about it

    All! All! All!

    M-m-m-marching on to the edge of outer space
    Take the plunge and reach out on one, two and three
    Tear down all the doors along the railway
    Laying down the facts, I hope you understand

    Shout out so your voice will run dry
    Look at how excited you've gotten the crowd
    Good luck charms from tales of long ago
    Better make the best before it all ends
    (Better make the best before it all ends)

    One two three four five six seven eight (x7)
    One
    Two
    Three - three - three - three

    Three-hundred years of grudges washed away
    Everybody scream through a megaphone receiver
    Tear down all the doors along the railway
    Telling you the truth, I hope you understand

    Our ghost ship caused nothing but a riot
    Look at all the hatred our followers spread
    It's a good luck charm from tales of long ago
    More or less I know that's just another lie
    (More or less I know that's just another lie)

    One two three four five six seven eight
    One two three four five six seven eight
    One two three four five six seven eight
    One two three four five six seven eight

     

    traduction : (source : kenshiyonezu-hachi.skyrock.com)

    Un peu maladif à dix-sept, 

    Dessinant avec de l'encre sèche et un crayon 

    Réparant et cousant comme la mère l'Oye

    La nuit pleure toujours, alors à demain

     

    Un androïde aux ressorts qui tournent,

    Ma voix et ma tête sont vides

    Je me sens tout le temps déprimé

    Je souhaite simplement que tu m'aimes 

     

    Prenant un congé maladie pour dix-sept 

    Je mets cet aujourd'hui sans nuages dans une boîte

    Un détonateur vide et un sac en papier

    Comme un idiot , j'y ai enfermé mon souffle 

     

    Et comme toujours , pour cet androïde

    Tu te caches en mentant sur la vérité

    Alors c'est vrai que je suis un fantôme

    On dirait vraiment que tu ne me vois pas  

     

    C'est en chantant ceci et cela

    Que ce vaisseau fantôme avance

    Bientôt il n'y aura ni bien ni mal

    Allons vers cette ville silencieuse 

     

    F-F-F-Fais parler de toi aux nouvelles

    Avance et prononce des mots faibles

    Détruis toutes les portes sur ta route

    Crois-moi même si tu ne peux pas me voir

     

    Jeune soldat , tisse des mots avec ta voix 

    Dissimules les moindres sorties

    C'est censé être un ancien porte-bonheur

    Mais j'ai soudain eu envie de rire

    (Mais j'ai soudain eu envie de rire)

     

     Un peu maladif à dix-sept

    Aujourd'hui encore je me croirais dans un film

    Ce paysage ne contient aucun amour

    Et peu importe tes rêves , tu n'y peux rien  

     

    Un androïde aux ressorts qui tournent

    Je vois ordures , délinquants, gestion et mélancolie

    Je veux tout savoir 

    Alors je prends ta main et te ramène avec moi 

     

    En chantant ceci et cela 

    Les yeux grands ouverts sur le vaisseau fantôme

    Bientôt il n'y aura ni avant ni arrière

    Alors oublions tout 

     

    Wah ! Wah ! Wah ! Wah ! 

     

    M-M-M-Marchons vers le centre du système solaire

    Plonge, tend le bras au bout de trois

    Détruis toutes les portes sur ta route

    Crois-moi car je dis les choses comme elles sont

     

    Crie depuis le fond de ta gorge 

    Et vois à quel point elle est irritée

    C'est censé être un ancien porte bonheur

    Alors j'en profiterai tant qu'il marche encore

     (Alors j'en profiterai tant qu'il marche encore)


     
    L-L-L-Laissons passer trois cent ans de rancune

    Tout le monde saute et bondit avec un mégaphone

    Détruis toutes les portes sur ta route

    Crois-moi car je dis la vérité

     

    Ce vaisseau fantôme qui disperse la haine

    Regarde-le dégénérer et tourner à l'émeute 

    C'est censé être un ancien porte-bonheur

    Mais désormais tout n'est plus qu'un mensonge

    (Mais désormais tout n'est plus qu'un mensonge)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique