• Fleeting Reality

    music, lyrics : Yuukii

    illust : Poma

    vocal : Hatsune Miku

    date : 7 octobre 2011

     

    lyrics (romaji)

    Todoka nu omoide wa tenohira wo surinukete 
    Kawara nu omoi dake dakishimete aruite iku no

    Tsumetaku natta kurai hitomi wa hikari sae mo utsusa nai 
    Ukeire rarenu ketsumatsu dake ga watashi no mimi wo tsun za ku

    Nariyama nu zetsubou no naka sukutte kureta sono egao mo naku shite shimau 
    Kimi ga shinjita kanashimi ni subete wo kaeru sono chikara ga aru toiu no ? 

    Tomara nu ame no naka haiiro ni hanataba wo 
    Kagera nu omoi dake kiritotte iro tsukete iku

    Tsukareta hazu no chiisana karada furue wa kyou mo tomara zu 
    Kawaita koe ga kimi no nao yobu surikireta nodo wo osae

    Chiisaku yureru tomoshibi de watashi ga okashita ayamachi wo tsugunaeru nara
    Saigo ni kimi ni azukatta chiisana yume wo nigirishimete tachimukau no

    Todoka nu omoide to kono kimochi tsukitate te 
    Kanawa nu gensou wo dakishimete niramitsukeru yo

    Koware ta sekai ni wa shikisai mo modora nai 
    Watashi ga negau no wa kimi dake de kimi dake de

    Naki yamu oozora ni todoka nai yakusoku wo 
    Kawara nu omoi dake dakishimete nemuri ni tsuku no

     

    ► Masumi & Frog's cover

     

    traduction (sourcenautiljon.com)

    Les souvenirs impénétrables glissent à travers le creux de mes mains
    Je marche en enlaçant ces sentiments immuables

    Tes pupilles deviennent froides et sombres, la lumière n'y ait même plus réfléchie
    Une seule affreuse conclusion me vient à l'esprit et m'abasourdit

    Un son inattendu dans le désespoir m'a sauvé mais je ne peux plus sourire
    Penses-tu que la magie peut transformer toute cette douleur en force ? 

    L'incessante pluie submerge un bouquet de fleurs grises
    Je romps seulement les sentiments qui se lient aux couleurs

    Aujourd'hui encore, mon petit corps fatigué ne cesse de trembler
    Je crie ton nom avec ma voix cassée, jusqu'à m'en briser les cordes vocales

    Des éclats de lumières oscillent
    Si seulement mes fautes pouvaient m'être pardonnées
    Durant ces derniers moments, tu as résisté en t'accrochant à ce songe

    Les souvenirs impénétrables de ces sentiments se bousculent violemment
    Je lance un regard noir en enlaçant cette illusion brisée

    Ce monde brisé ne recouvrera pas ses couleurs
    Je ne veux que toi, seulement toi... 

    Les pleurs cessent. Cette promesse ne parviendra pas jusqu'au ciel
    En enlaçant ces sentiments immuables, je m'endors


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :