• Albino

    music, lyrics : buzzG

    piano : Nio-P

    vidéo : Meola

    vocal : Hatsune Miku

    date : 24 janvier 2010

     

    lyrics : (romaji)

    nando mo doa wo tataku oto gashiteru
    soto wa doshabuti kiduka nai furi shite
    mamoru nda aidenteitei wo
    bisho nure ninatte wararu kimi wo mita toki
    naiteru wakatta kie sou na koe de mada
    hito to chigai boku no tsubasa no iro wo mite
    kirei da ne tte hometekureta

    hane bataki kamo wasure tatte tonderu yume wo miru
    konanni kagareta tsubasa nanoni
    usugitanai nuno kire no youna ryouyoku de furaito suru
    mou inochi tsukiru made

    tooku kara hibiku gunshu no oto ga mata
    kimi wo kizutsuketa aitsura wo noru nda

    dashinuku koto ya uso ga tada munashi kunatte sa
    hane wo ushinau koto ga kowaru natte sa

    surinuke kage umaku natte itsuka nikunda me to
    onaji me ni natte modorenai yo

    Sore demo donna ni kaze ga fuite donna kabe wo mae ni shitatte
    Mou nigedasu wake ni wa ikanakatta yo

    Habataki kata wo wasuretatte boku-tachi wa tondeikeru
    Konna ni kireina tsubasa dakara
    Usugitanai nuno kire no youna ryouyoku de furaitoshita
    Mou inochi tsukiru made

    Tourai's cover ◄

    Traduction : 

    J'entends frapper à la porte plusieurs fois
    Il pleut des cordes à l'extérieur mais je feins l'ignorance
    Pour protéger mon identité

    Tu as ri lorsque je t'ai découvert trempé
    Je sais que je pleure, ma voix se fond encore en sanglots
    Je compare la couleur de mes ailes avec celles des autres personnes
    "C'est magnifique", j'ai félicité

    Même en oubliant comment agiter mes plumes, je m'envole dans mes rêves
    Flirtant avec le ciel malgré mes ailes sales
    Elles prennent leur envole comme des chiffons usés
    Et n'atterriront qu'à la fin de ma vie

    Le bruit de la foule résonne encore jusqu'à moi
    Je maudis toutes ces personnes qui t'ont blessé

    J'anticipe mes paroles et mensonges, mais en vain...
    Je panique à l'idée de perdre mes plumes

    Je voudrais être plus habile pour pouvoir enfin éviter leurs yeux empli de haine
    Mon regard devient identique au leur... Je ne peux plus faire demi-tour !
    Le vent à beau souffler, je suis désormais face à un mur
    Je ne peux plus m'échapper d'une telle situation

    Même en oubliant comment agiter nos plumes, nous pouvons voler
    Parce que nous avons aussi de magnifiques ailes
    Elles ont pris leur envole comme des chiffons usés
    Et n'atterriront qu'à la fin de nos vies...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :